AUTOPORTRAIT DU 24 SEPTEMBRE 2019

 
Exercice d’écriture (suggéré par Michel Butor).
Il s’agit de dresser son autoportrait d’un jour, dont on indique la date,
en répondant aux questions suivantes :
Qui es-tu ? D’où viens-tu? Où es-tu? Où vas-tu? Que fais-tu?
Lectrice, lecteur, tu peux toujours essayer.
 
Qui es-tu JJ Dorio ?
Je suis les mouvements des vagues du premier jour de l’automne.
Je suis le chansonnier anonyme
qui fait fredains d’un grand-père enfant.
Je suis le livre lyrique de l’ode d’un désespéré.
 
D’où viens-tu JJ Dorio ?
Je viens de la porte du Sud au nord des Pyrénées.
Je viens des berges de la rivière Arize qui creusa le Mas d’Azil.
Je viens de la plaine de boulbène et des collines du terre-fort.
 
Où es-tu JJ Dorio ?
Je suis dans le lit de ma belle morte d’un cancer mal placé.
Je suis dans le lit de celle qui a tissé mes jours heureux.
Je suis dans le lit de l’absente
le sommeil aux yeux noirs s’est posé sur ses yeux.
 
Où vas-tu JJ Dorio ?
Je vais chez les aèdes qui prient les dieux
pour mettre fin à leurs soucis.
Je vais chez les magiciennes comme l’agneau de lait
au sein de la brebis.
Je vais à Poitiers où Guillaume troubadour chante
la dolçor del temps novel.
 
Que fais-tu JJ Dorio ?
Je fais un dernier vers qui sera peut-être le premier
de mon prochain autoportrait.
Je suis l’instant du blues perdu dans le chant
du dernier loriot de Manhattan.
 
 
 

Rejoindre la conversation

1 commentaire

  1. Qui es-tu MDC ?
    Je suis le silence des fleurs en cette fin d’été.
    Je suis le chant de la pluie sur les feuilles du bouleau.
    Je suis l’image retrouvée de mon enfance perdue.

    D’où viens-tu MDC ?
    Je viens d’un village tout blanc en terre d’Andalousie.
    Je viens d’une terre aride aux portes de Grenade.
    Je viens d’un long voyage avec mes frères immigrés.

    Où es-tu MDC ?
    Je suis en Paradis à l’écoute de la pluie.
    Je suis dans le jardin à l’enterrement d’une feuille morte.
    Je suis entre ciel et terre à regarder cheminer les escargots.

    Où vas-tu MDC ?
    Je vais vers la lumière dans le dédale de ma vie.
    Je vais à la rencontre de mes amis essentiels.
    Je vais cheminant jusqu’à la nuit, vers quelques rameaux fleuris.

    Que fais-tu MDC ?
    J’écris une histoire sans queue ni tête.
    J’écris un autoportrait sans point de fuite.
    Je me cogne aux portes de la mémoire.

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :