NUIT SUR NUIT

Une nuit d’une écriture simplifiée 
Sur une page blanche

La nuit
Toujours la nuit
Ne la laissez pas tomber
Dans un sommeil profond

La nuit
Siempre la noche
Nuit de noces des belles et des bêtes
Des cloches sonnant le glas
Des illusions perdues
(paisibles, bucoliques)

Nuit
Appuyée sur l’oreiller
Dans ce linceul du Temps
Enfant sous le grenier
Où s’inventaient les fables
Des nuits transfigurées

La nuit
Toujours la nuit
Ne la laissez pas vous priver
Du souffle de vos rêves
Où le passé perdu
Revit dans un poème


26 mars 2022







J’AI UN SOUCI AVEC LE TEMPS



J’ai un souci avec le temps
Non avec le temps qu’il fait
Qui je traite la plupart du temps
Avec indifférence 

J’ai un souci avec le Temps avec son grand T

J’ai un souci avec le temps qui passe ses crayons noirs 
Sur mes nuits blanches

J’ai un souci avec le temps
Que je ne veux pas passer quand il est bon,
Joyeux, discrètement heureux

J’ai un souci avec le temps qui ne veut pas passer
Quand il est lourd et pèse
Comme le couvercle
De la marmite baudelairienne

J’ai un souci mais ce n’est rien
Comparé à celui qui en fit tout un roman
À la recherche du temps perdu1


1    « Un roman de 3000 pages précédé de 7000 pages d’esquisses, de brouillons superposés, auxquels s’ajoutent dactylographies et multiples jeux d’épreuves. » Jean-Yves Tadié 

LE TEMPS PASSE ET REPASSE

Le temps passe et repasse
Comme la pointe aiguille
V5 hi-tecpoint
Sur mon carnet

Le temps passe et repasse
Comme les motifs sur le sable
D’un jardin Zen
Les gens d’Hokusai sous l’averse
Les spectateurs du Festival montant en foule
Au palais des Papes

Le temps passe et repasse
Comme les mariages dans les fermes du Lauragais
Comme l’enterrement de ma Dulcinée
Les nymphéas sur les toiles de Claude Monnet

Le temps passe et repasse
Comme le sable du Sahara
Dans le tableau d’un artiste marocain
Que je tourne et retourne
Dans ma bibliothèque
En dérangement perpétuel

Le temps passe repasse

Le temps passé
Une barque qui chavire
La nuit engloutie

sabler sahara bible du Temps qui passe et repasse

BRIN DE PAILLE JE TRAVAILLE

L'espoir luit comme un brin de paille dans l'étable
Paul Verlaine

Brin de paille
Je travaille
Cherchant la voie
Je la vois
Et parfois
Je la perds

Brin de paille
Je travaille
Dans la nuit
Qui me fuit
Dans le temps
Plus mouvant
Que le vent
De la mer

De ma mère
Est sorti
L’innocent
Que voici
Le roseau pensant
La voix qui dit non
À la voix qui dit oui
Le chant mystérieux des choses

Brin de paille
Je travaille
Disparaît 
Dans le zéphyre
D’une histoire
Que mes années
Firent
Tantôt blanche
Tantôt noire
Tantôt rouge 
Tantôt d’or


DORIO 07/01/2022

LE MOT FIN





-Vous savez ma chère Céleste il est arrivé une grande chose cette nuit…
-Monsieur je ne sais pas ce que cela peut être
-Eh bien je vais vous le dire
J’ai mis le mot FIN
Maintenant je peux mourir

Céleste Albaret Monsieur Proust

J’ai encore essayé cette nuit, non sans mal, de compléter mes alphabets
J’ai encore essayé comme de coutume en lisant, en écrivant, 
en suspendant de longues minutes ces deux activités

J’ai mis à mal le sommeil et son arc-en-ciel
Ma griffe a labouré les codes et les cadres
Comme le font contre les écrivains du dimanche
Les poètes du lundi matin

Et puis dans la fumée sans feu
J’ai écrit le mot FIN