DÉFENDEZ-MOI DE MOI

-Mais quel est ton secret ? Je nai pas de secret, sauf celui de refuser de me prendre pour quelquun qui chaque nuit écrit ses secrets.

« Défendez-moi de moi » ai-je lu, peut-être chez Montaigne, sûrement (en traduction) chez quelque autre auteur de conséquence écrivant dans la langue de Cervantes.

Celui qui écrit sur la mémoire, le temps, loubli, la répétition, le mouvement, la nostalgie du présent, je fais comme si je ne le connaissais pas personnellement, comme si jignorais ce quil avait déjà écrit sur ses cahiers, petites cartes blanches ou colorées, et même, ça peut arriver, sur un livre affublé dun nom dauteur, pour la commodité.

Bref, toute image renvoyée par les autres, ne rencontre jamais mon assentiment, ou plutôt, vous laurez peut-être compris, je les prends toutes pour argent comptant. Tous ces registres, tous ces costumes, tous ces personnages représentés par un seul acteur, une seule actrice (je songe à Isabelle Huppert, un modèle en ce domaine), tout ce mixte, ce kaléidoscope, cette machine à produire mille visages

-Alors, la prouesse est à tous ! conclut avec malice mon questionneur de secrets. La prouesse cest lallégresse de remettre une pièce dans la machine littéraire de nos désirs inassouvis.

https://www.leseditionsdunet.com/livre/un-dictionnaire-part-moi

LOIN DU MONDE PRÈS DES MOTS

Loin du monde près des mots Entre le marteau et lenclume le temps de se la couler douce sans se mettre martel en tête en laissant faire sa plume Plumplum tralala (un réflexe automatique) à la Libération « de la cave au grenier » tout le monde chantait Ploumploum tralala paroles de Saint Granier ou de Francis Blanche (à vérifier) En tout cas le chanteur vedette sappelait Georges Gosset (défense de se gausser) Loin du monde près du cœur battant la chamade comme un volcan devenu vieux 1 dont, (tout le monde connaît Ne me quitte pas ), On a vu souvent rejaillir le feu 2 Le feu de Dieu vieille version biblique augmentée de Sodome et Gomorrhe de loncle Marcel le divin romancier qui en pinçait pour Les jeunes filles en fleurs et dont les personnages les plus sordides et vicieux se révèlent à la fin du conte comme « une simulation de méchanceté » (témoin lamie saphique de Melle Vinteuil qui après lavoir faite cracher sur le portrait de son père fraîchement disparu, accomplit sa rédemption en mettant à jour « les illisibles carnets » du génial et méconnu musicien) Loin du monde près du « fleuve caché » sous la source du temps où lon décline de toutes les manières possibles nos Il était une fois : il était une fois une Belle au bois dormant, il était une fois un petit chaperon rouge, il était une fois une Blanche Neige, il était une fois une princesse au petit pois, il était une fois la Covid 19 racontée aux enfants, il y avait une fois les camps de la Shoah Le Monde et ses horreurs a rattrapé ma plume Du burlesque au ludique, de lenfance de lArt à lHistoire tragique De ce commencement dun récit qui nen finit pas de nous mettre en demeure de chercher une issue : Ne tremblez pas ainsi ! Les portes lune après lautre se sont fermées. Il va venir ! 3

1 Etienne Roda-Gil/Julien Clerc   2 Jacques Brel  3 Jean Tardieu

https://www.leseditionsdunet.com/livre/un-dictionnaire-part-moi

lecture voix automatique

LES LIVRES C’EST POUR VIVRE NON POUR S’Y ENFERMER

Jaime tant les livres que my enfermer serait creuser mon tombeau

Les livres cest pour vivre, pour saérer, souffler sur des braises avant quelles ne deviennent cendres

Jaime tant les livres aux mains des fileuses et des filous qui me mettent en charpie si trop je les loue

Les livres cest pour prendre congé des charognes et des charniers, cest la bourse ou la vie, la chandelle ou la bougie, le coucher de bonne heure ou autour de minuit

Jaime tant les livres que voir leur auteur passer à la télé me dissuade de les acheter, le pot de chambre ou le vase de nuit ?

Les livres cest pour exister à lécart des prix littéraires, cest pour caresser le papier dArches et boire lencre dimprimerie

Jaime tant les livres que my enfermer serait métouffer, masphyxier, me faire mourir à petit feu

Les livres cest pour libérer la part en nous qui nous arrache au temps

https://www.leseditionsdunet.com/livre/un-dictionnaire-part-moi

En cliquant ci-dessus vous verrez apparaître mon dernier livre qui vient d’être publié, comme s’il s’agissait d’un PALIMPSESTE :

Mes textes nouveaux, repris chaque jour, s’écrivent sur mes textes anciens, faisant ce palimpseste illisible pour les impatients , duquel j’extrais, de temps en temps, une écriture qui semble présenter quelque intérêt pour ceux et celles qui aiment partager leur pain quotidien. Une écriture toute faite de lectures d’auteurs multiples et non autoritaires.

LA NAISSANCE AVENTUREUSE D’ALICE LIBERTÉ CHÉRIE

Le tout le rien parler se taire passer ou sarrêter sur un nom une personne une voix un souffle Souffler nest pas jouer Jouer aux jeux dAlice au jardin des Temps suspendus 1 Au pays des mots et merveilles où toute forme nouvelle fait sens Alice Alizée Alices adventures in Wonderland Alice Lidellen barque sur lIsis sur liris de lœil de ce lapin à redingote qui court après son retard retard retard Regarde comme le tout le rien ont ouvert cet espace comme on ouvre sa peau où tambourinent mille échos de livres avec de petits signes sur chaque page Mr et Mme Page ont le plaisir de vous annoncer la naissance dAlice Alizée Alizea Alisson Richards mais le faire-part hélas ne dit ni où ni quand une souris verte qui courait dans labécédaire laura rongé Ronger nest pas ranger ses outils de jardin ses houes ses binettes ses fourches et fourchettes achetées à Leroy Merlin Merlin Merlin Tiens tiens ce sacré malicieux magicien Myrddin Merzhin Connaissez-vous le nom de son scribe ? Celui qui dit à sa mère de « ne jamais se mettre en colère et de garder une bougie allumée en permanence dans sa chambre » quand on écrit des touts et des riens et des longtemps je me suis couché de bonne heure pour bourlinguer parmi des rêves de voyages insensés les seuls qui donnent sens à « lirrépressible bouillonnement intérieur » (ce doit être une citation)Le scribe de Merlin vous laurez deviné sappelait Blaise mais ce que vous ne pouviez imaginer cest que ce soit lui qui fit naître Alice sur un ferry de lEast River un jour béni de Pâques à New York 2 cent mille violoncelles annoncèrent la naissance de Mademoiselle Alice Liberté Chérie

1 Jacqueline Saint-Jean Les mots dAlice 2 Blaise Cendrars Les Pâques à New York

Martigues 20 juillet 2022 une nuit où cependant que j’écrivais ce « tout ou rien » j’entendis le  petit cri sorti d’un rêve de ma petite fille Alice Richards Dorio

https://www.leseditionsdunet.com/livre/un-dictionnaire-part-moi

l

SUR NOS TEMPES PASSE LE TEMPS

fatras & fatrasies (une erreur de manip)
sur nos tempes passe la voix qui vient d’une personne qui n’existe pas

Sur nos tempes passe le temps et la nue, la nuit où, terminant mon texte manuscrit, je l’écris étendu, non dans l’herbe, mais (banalement) dans mon lit où, tout en traçant par intermittences les lettres, simultanément, je les lis.

Sur nos tempes passe le temps et sa lie, le temps mauvais des crimes de guerre, actuellement commis par un autocrate au cerveau pourri, au nom de la Sainte Russie.

Les deux trois rouges au côté droit d’un dormeur du val, jeune, tête nue, tranquille, se sont convertis en des corps déchiquetés, explosés collectivement dans des théâtres, des gares, des supermarchés et aussi, quand le missile aveugle détruit les immeubles, en de pauvres corps d’enfants serrant leurs doudous ensanglantés.

Sur mes tempes où ce que j’écris là, a quelque chose de funèbre, dans des décors noirs et rouges comme ceux de l’ancien Dieu Pan Creator.

Écrire pourquoi, si ce n’est pour ce déchirant appel à l’écriture d’un livre, heurté, troué d’éclairs, en vertu de la loi inévitable, qui veut que qu’on ne puisse imaginer que ce qui est absent.

« Plume en l’absence » et vocation d’un être proustien appréhendant, après tant de temps perdu, un peu de temps à l’état pur.

https://www.leseditionsdunet.com/livre/un-dictionnaire-part-moi