QUELQUES LUMIÈRES DANS LA NUIT DU 22 OCTOBRE 2022

QUELQUES LUMIÈRES DANS LA NUIT Il est deux heures pile ce deux octobre 2022 Que de deux ! C’est un dimanche de la vie le seul qu’il me sera donné de vivre cet unique deux octobre deux mille vingt-deux, autant mettre tous les atouts de mon côté pour bien l’apprécier Un peu d’insomnie n’est pas inutile pour apprécier le sommeil écrit le narrateur de « la Recherche »Il est deux heures quatorze « les quatorze chemins du chemin de la croix » lit_-on dans la faute de l’abbé Mouret Il est 2h22…les flics ! Wikipédia relève 15 hypothèses sur l’origine de l’expression Il est 2h34 numéro du département de l’Hérault préfecture Béziers où les cathares biterrois réfugiés dans la cathédrale Saint Nazaire furent passés au fil de l’épée par les « saigneurs » de France conduisant la Croisade contre nos bonshommes et bonnes femmes rebaptisés par l’ennemi « hérétiques » » Tuez-les tous Dieu reconnaîtra les siens  charmante injonction de nos doux chrétiens Il est 2h40 mais qui donc dit ? et où ? et quand ? je m’en moque comme de l’an quarante ! Il est 2 heures 45 1945 mon année de naissance et celle de Nick Mason (batteur des Pink Floyd) Gilles Servat auteur compositeur interprète breton (La voilà la blanche hermine Vive la mouette et l’ajonc) Bob Marley (roi du reggae) Gérard Lenorman (Nous irons tous au paradis) Dany Cohn-Bendit (Nous sommes tous des juifs allemands) né le jour-même où Martin Luther King fut assassiné à Memphis Keith Jarret (pianiste phénoménal) Annie Chancel plus connue sous le nom de Sheila lala Noël Godin(l’entarteur de célébrités) et moi et moi et moi 2H59  encore une minute monsieur le marchand de sable, une minute de silence pour boucler cette heure où l’on essaya de projeter quelque lumière en cette nuit unique de ce dimanche deux octobre mille deux cent vingte deux

un peu d’insomnie n’est pas inutile pour faire un dessin comme sous hypnose

LA NUIT EN DIX QUATRAINS

La nuit
comme rencontre
du sommeil
sans sommeil

La nuit
comme l’écart
du Corps
et de l’Esprit

La nuit
comme ton âme
en allée
dans ta nuit

La nuit
comme ta grâce
ignorée
des miroirs

La nuit
comme les flaques
de la mer
sur le sable

La nuit
comme une écharde
dans la main
du silence

La nuit
comme un sentier
dans la voie lactée
des indiens morts

La nuit
comme les clefs
qui n’ouvrent
aucune porte

La nuit
comme la perte
des songes
et des promesses

La nuit 
comme l’encre noire
qui a tracé
cette page
























L’EMPLOI DU TEMPS DES NUITS

L’emploi du temps des nuits où nous veillons solitaires Chacun et chacune devant les rumeurs du monde les collectes de phrases les phares des calligraphes les encres et les couleurs projetés sur la toile les musiques tissant l’étoffe de nos rêves

Lemploi du temps à travers le temps présent où la foule est coupée de la voie des poèmes qui vont et viennent sur nos peines et nos joies les silences de tout ce qui est trop difficile en paroles

Lemploi du temps à lécart à lécoute de nos cocons de mots où lon puise lénergie qui font nos manuscrits toujours inachevés Ondulations arborescences brouillons épars sans ratures ni repentirs

Et tout le reste est littérature

Ainsi se termine la série commencée le 26 juin 2022 sous le titre POUR OUBLIER MAUX ET VIEILLESSE et terminée cette nuit du 17 septembre 2022

C’est la nuit de toutes les couleurs

C'est la nuit de toutes les couleurs
La nuit de kaki et de noisettes
La nuit de fumée de noix de galle
C'est la nuit de charbon et de pintes

C’est la nuit du maréchal ferrant les éperons de Don Quichotte
La nuit des peintures corporelles 
Pour naviguer dans le Monde Autre 
Des chamans et chamanes
C'est la nuit des chants colorés et des têtes ornées d'autruche
La nuit plus noire qu'un chiffonnier

C'est la nuit de tous ces peuples qui ont disparu
Sur les rives d'un chenal de maisons sur pilotis
La nuit du « brésil» et des cochenilles
La nuit des fards et des simulacres
C'est la nuit qui perd ses couleurs
La nuit du chasseur d'hommes
La nuit du banquier anarchiste

C’est la nuit des initiations
Qui coupe les cheveux en quatre
De toutes les citations
C'est la nuit qui reprend les mythes fondateurs
Pour les clouer aux poteaux de couleurs

C'est la nuit de la vie de château et de lunes d'écailles
La nuit japonaise des six blancheurs
La nuit solaire sur la palette de Vincent
Et celle que l'on teint en rouge 

Pour mieux l'enterrer
Au petit matin
À la vieille lanterne
Des nuits de toutes les couleurs

https://www.leseditionsdunet.com/livre/un-dictionnaire-part-moi

INSOMNIE LA BIENHEUREUSE

Insomnie la bienheureuse qui me permet décrire, de conter fleurette à mon papier blanc comme la nuit, dalterner mes lectures dune page de la Pléiade, comparée à loriginale éclairant ma tablette de cette langue castillane que no sé manejar, (que je ne sais pas manier) dit faussement lauteur de Dos formas del insomnio.

Insomnie féminine pour nous Français, mais insomnio, demonio, un démon pour ceux qui luttent contre, (Borges, puisque vous laviez deviné il sagit de lui), en fait la liste : « compter au cœur de la nuit les coups de cloches fatidiques, tenter de contrôler sa respiration, tourner et retourner sur son oreiller, et surtout saberse culpable de velar cuando los otros duermen (se sentir coupable de veiller pendant que dorment les autres).

Tout le contraire dInsomnie la bienheureuse, celle qui sous son influence nous permet de déployer nos ailes de Phénix rebelle, en toute innocence.

Cette nuit je réentends leau qui sécoule des fontaines de lAlhambra, les rumeurs du patio de los Naranjos et de celui des Lions, et les couplets qui me redisent la fuite de Grenade en 1492 du rey chico, ce dernier petit roi du nom de Boadbil et que lépoque hypermachiste accusa de « pleurer comme une femme son royaume quil navait su défendre comme un homme ».

Insomnie à présent écrit son épilogue, mais sa page au fur et à mesure se déchire inexplicablement. Une dernière métaphore complétée par cette image de Jorge Luis : dans la vaine nuit Celle qui compte les syllabes ».  

https://www.leseditionsdunet.com/livre/un-dictionnaire-part-moi