L’ENTRÉE DU PETIT BOIS DE PIN

23/03/2020
midi




Il n’y a personne

À l’entrée du petit bois de pin





Ni le héros de l’Odyssée

Ni Ponge l’antipoète 





Il y a ce promeneur solitaire

Qui prose ces quelques vers





En regardant les aiguilles

Danser au vent léger 





ne passez pas vite
cher.es lecteur.trice.s
ne vous trissez pas
profitez de la grève générale
pour redonner à l’imaginaire
sa réalité

Rejoindre la conversation

6 commentaires

  1. Bravo le poète photographe,ici aussi il n’y à personne seul le hangar de NOËL vient meubler le paysage.
    Bises et. Bon confinement.Y

    J’aime

  2. « Ici où se dresse une profusion relativement ordonnée de mâts séniles, coiffés de cônes verdoyants, ici où le soleil et le vent sont tamisés par un infini croisement d’aiguilles vertes ici où le sol est couvert d’un épais tapis d’épingles à cheveux végétales : ici se fabrique lentement le bois »
    FP le carnet du bois de pins

    J’aime

    1. Merci pour cette citation judicieuse de Francis Ponge Comme le disait lui-même de son texte sur « la figue », j’avancerai l’hypothèse que le bois de pin « est une façon d’être qui correspond à une éthique et à un art poétique ».

      J’aime

  3. Merci cher Dorio de m’avoir conviée à la promenade
    ici tout n’est que luxe calme et beauté
    un doux chant sous nos pieds

    Beaux jours à vous en méditation
    😉

    il m’est toujours très difficile de faire partir mes commentaires
    je m’y prends toujours à six fois … c’est compliqué
    😦

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :