UN PEU DE MER





5





Un peu de mer ma bonne mère

Un peu de mer serpent de mer

Un peu de mer d’herbe marine

Un peu de mer posidonies





Un peu de mer tout est réel

Un peu de mer avec ma mie

Un peu de mer à Fos sur Mer

Un peu de mer où l’on nageait





Un peu de mer tout nus aux Lecques

Un peu de mer dans les Calanques

Un peu de mer soupe de poissons

Un peu de mer à Sugiteon





Un peu de mer imaginaire

Un peu de mer dans l’encrier

Un peu de mer de l’Odyssée

La mer la mer toujours recommencée !









les lecteurs de poésie qui hélas se raréfient

auront reconnu le dernier vers du Cimetière marin   

28/03/2020

05h25

Rejoindre la conversation

5 commentaires

  1. Un peu de mer Santiago le vieux cubain
    Un peu de mer au large du Gulf Stream
    Un peu de mer pour loups de mer
    Un peu de mer Rouge et ses secrets
    Un peu de mer pour Moby Dick
    Un peu de mer le monde du bout du monde
    Un peu de mer pour Jim Hawkins et John Silver
    Un peu de mer patrouille de pêcheurs
    Un peu de mer les Mutinés de l’Elsener
    Un peu de mer parfois cruelle
    Un peu de mer pêcheurs d’Islande
    Un peu de mer pour révoltés de la Bounty
    Un peu de mer océan mer
    Un peu de mer si loin du monde
    Un peu de mer d’or et de rêves
    Un peu de mer ancre de miséricorde
    Un peu de mer et ses îles où l’on ne descendra jamais
    Un peu de mer « Je lance mes chaussures par-dessus bord
    car je voudrais bien aller jusqu’à vous »

    Un peu d’Homère « ho Poiêtếs » pour vous servir ami Dorio

    J'aime

  2. POUR VOUS MARia Dolores y Gozos

    el mar el mar sin cesar empezando
    ya no es el mar del comienzo del poema
    agua luminosa apenas parpadeante
    es el gran mar « de délires douée »
    de piel de pantera « hydre univers »

    en un tumulto igual al silencio

    mélanges Paul Valéry traduction Jorge Guillén
    ajouts Victor Hugo JJ Dorio

    J'aime

  3. Ce toit tranquille , où marchent des colombes,
    Entre les pins palpite, entre les tombes;
    Midi le juste y compose des feux
    La mer, la mer, toujours recommencée !
    Ô récompense après une pensée
    Qu’un long regard sur le calme des Dieux !

    1° strophe « Le cimetière marin » Paul Valéry

    J'aime

  4. SECRETS DE FABRICATION DU « CIMETIÈRE MARIN » par son auteur Paul Valéry

    Le « Cimetière marin » ne fut d’abord qu’une figure rythmique vide, ou remplie de syllabes vaines, qui me vint obséder quelque temps. J’observai que cette figure était décasyllabique…un type fort peu employé dans la poésie moderne; il me semblait pauvre et monotone.

    Entre les strophes, des contrastes ou des correspondances devaient être institués. Cette dernière condition exigea bientôt que le poème possible fût un monologue de « moi », dans lequel les thèmes les plus simples et les plus constants de ma vie affective et intellectuelle, tels qu’ils s’étaient imposés à mon adolescence et associés à la mer et à la lumière d’une certain lieu des bords de la Méditerranée, fussent appelés, tramés, opposés…
    Tout ceci menait à la mort et touchait à la pensée pure.

    « Le cimetière marin » était conçu. Un assez long travail s’ensuivit.

    LE CIMETIÈRE MARIN paraît en 1920 Paul Valéry a 49 ans.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :