RAIDI MAIDE

02/05/2020
TEL QUEL
Duchamp, le marchand d'urinoir, n'a pas du tout goûté la page ci-dessus.
La législation m'oblige à publier son courriel, mais, je vais en rajouter une couche,
pour moi ce qu'il dit de ses readymades, c'est comme "pisser dans un violon". 

 

« Je considère le goût –bon ou mauvais- comme le plus grand ennemi de l’art. Dans le cas des readymades, j’ai essayé de rester éloigné du goût personnel et d’être totalement conscient du problème. Le résultat est que, sur une période de presque cinquante ans, je n’ai accepté qu’un petit nombre de readymades. Si j’en avais produit dix par jour, toute l’idée se serait effondrée, le grand nombre produisant immédiatement un goût personnel. » M.D. alias Rrose Sépipi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :