EMPLOI DU TEMPS





EMPLOI DU TEMPS, temps mort, temps perdu, temps retrouvé, ô temps suspens

ton vol, temps élastique, temps employé à ne rien faire, à faire l’enfant, à croquer

le marmot, danser le tango, tant va la cruche à l’eau, allo allo quelle nouvelle ?

lis donc Le Temps, le journal de Genève, le temps banquier, le temps banquette,

le temps boit l’eau de la fontaine, devant laquelle le poète Marot concourt, mourant

de soif, le temps court, le temps long, cours cours camarade, le vieux monde est

derrière toi, le temps sur la mer, toit tranquille, le temps des colombes de la paix,

le temps des assassins de la poésie, le temps des patatipatalis et des patatatipatalas,

le temps d’un alexandrin : si je parle du temps, c’est qu’il n’est déjà plus, il est temps

de boucler, cet exercice, ce laps où je n’ai pas vu le temps passer.





italiques : Lamartine, Queneau.


	

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :