ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS ABSENTS





Article réservé aux abonnés absents

Encore un poème que Personne lira

Ça me fait une belle jambe

Il a son masque Corona

Devant mon papier

Qui fait des sauts et des gambes





Encore un poème aux abonnés absents

(l’alexandrin a perdu sa syllabe)

Poésie devient l’objet des médisants

C’est pour eux du chinois de l’arabe





Moi je l’assois chaque jour à ma table

Elle parle et déparle de travers

Saoule d’un rêve insatiable

Qui forme et déforme mes vers





20/11/2020

parole réservée aux abonnés présents

Rejoindre la conversation

1 commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :