OUI C’EST LA MER QUI PEINT CE COIN DU MONDE

une page parmi 33
"Je ne peins pas l'être JE PEINS LE PASSAGE :
non un passage d'âge (ou d'année) en autre :
mais de jour en jour, de minute en minute.
Il faut accommoder mon histoire à l'heure."

Michel de Montaigne




Une librairie spécialisée de New York

à Brooklyn : « Sketchbook project »

possède l’exemplaire unique

fait de collages, peintures et dessins,

soutenus par de courts poèmes

que je leur ai envoyé

Le livret compte 33 pages

Ils l’ont mis en ligne

ici

sur ce lien

à feuilleter pour la Saint(e) Sylvestre (Anne)
sans attendre la Saint Glinglin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :