CHAT ROUX FEUILLES JAUNES ET LA MANDRE

Il n’y a rien à aimer en Renart
Car Renart n’est rien d’autre qu’amer,
C’est sa façon d’être. […]
Renart est propre à déclencher une guerre
Dont le pays
Ne pourrait pas se relever.

Rutebeuf (1230 ?- 1285 ?)


Le chat roux traverse en se contorsionnant le jardin

Les feuilles jaunes de l’abricotier commencent à se détacher

Assis sur la terrasse en léger surplomb j’écoute un historien du Moyen Âge
Nous parler de cet animal malin comme le diable
Et que dans mon village on appelait en occitan la mandre

Le chat les feuilles jaunes et Renart dans la voix de Michel Pastoureau

https://www.franceculture.fr/emissions/les-animaux-ont-aussi-leur-histoire/le-roman-du-renard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :