LES LOIS DE LA CALLIGRAPHIE

ENCRES CALLIGRAPHIES Dorio 02/02/2022

LES LOIS DE LA CALLIGRAPHIE

36  Je compare mon travail d’écrivain à celui qui pilote une barque sur une rivière; la laisser couler,  la laisser prendre le courant mais en même temps utiliser les rames ou un gouvernail pour qu’elle n’aille pas s’enliser dans les bords.

37  Les bûchers sont éteints ; mais l’obstacle demeure, des inerties, des routines, des préjugés, des ignorances. Le vrai moyen d’honorer les martyrs de la pensée comme Dolet, c’est de créer en soi, par un travail de tous les jours, la liberté de l’esprit, la puissance de la vie intérieure.

38  Travailler au café m’aide à me tenir tranquille. Chez moi je m’agite, je me lève pour déambuler, ce que je ne puis faire en public. Cette contrainte m’est favorable, elle m’empêche de me dissiper, elle me permet de garder plus facilement le cap. […] Au café, je n’ai que les quelques feuilles de papier et les notes ou le livre que j’ai apportés.

39 Parce qu’elle est la résultante de toutes les énergies conjuguées et n’émane donc plus d’aucune énergie particulière, la force seconde (éprouvée dans son exercice par un calligraphe) donne l’impression d’agir par elle-même. Comme elle procède d’un effet d’ensemble, elle n’a plus d’origine localisable ni d’orientation : on ne sait plus d’où elle, ni où elle va.

40 Les lois de la calligraphie consistent à faire le vide et à laisser bouger.





36 Philippe Jaccottet 37 Jean Jaurès 38 et 39 Jean-François Billeter 40 Yi Munyol

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :