SI STA FACENDO SEMPRE PIU TARDE


Sur les morts et leurs souffrances
Sur les premiers cris de l’enfance
Sur les mots et leur nectar
Sur les abeilles de l’éternel retour
Sur les sonnets et les haikus 
Sur les pièces qui cuisent au four
Sur l’éloquence à qui l’on tord le cou
Sur le livre 1 qui nous alerte
Qu’il se fait tard
De plus en plus tard


1 Antonio Tabucchi 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :