ÂME EN PEINE

D’ailleurs, ne soyez pas offensée de ce que je dis de la Russie. Même en laissant de côté le point, trop long à discuter, de sa politique actuelle, vous savez que je resterai toujours fidèle à la Russie de Tolstoï, de Dostoïevski, de Borodine. lettre de Marcel Proust à Mme Scheikévitch

Âme en peine 
A trop de mou
Dans ses idées
Même en mai
Le temps du mu
Guet passe très mal
Cette année

Âme en peine
La coupe est pleine
Des vies brisées
Par la guerre livrée
Depuis son palais d’or
Par l’anachronique tsar
De toutes les Russies

Âme en peine pense :
J’avais entendu parler de guerre
Dans les romans
Ou les campagnes d’Austerlitz
Ou de Waterloo 1
Je l’avais contemplée dans les tableaux
De Picasso ou du douanier Rousseau

Âme en peine
A peine à concevoir
Que cet imaginaire
Est devenu l’horrible réalité

Le front couché sur son papier
Âme en peine boucle sa complainte
Nulle paix dans ses idées
Tant qu’il y aura la guerre

1 Brassens

16 mai 2020








Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :