DE PART ET D’AUTRE

DE PART ET D’AUTRE un dictionnaire à part moi 1 ou « moi est un autre » La part de la raison et celle de la déraison De part et d’autre du couple sagesse/folie, quand dans un livre d’heures (au sens laïque de l’expression) on a la sensation que la prose du monde est subvertie par l’excentricité typographique, le désordre rhétorique, propres à l’écriture d’une poésie en expansion. Le contraire de l’autre poésie, composée et pensée, comme ces grands poèmes dont la plupart des gens n’ont plus aucune idée, épopée, chanson de geste, récit de mythes, conte des mille et une nuits. De part et d’autre d’un livre qui s’attaque au discours littéraire du continu, tout ce qui enchaîne le lecteur à ce qui semble couler de source, ces phrases applaudies, tant elles paraissent avoir été octroyées par un dieu, une muse (forcément « inspirée), un daimon hantant Socratès. De part et d’autre de ce qui sépare l’écriture de manuscrits noir sur blanc de « l’écriture blanche », les prises et prélèvements d’un récit au passé (recomposé), face au degré zéro de l’écriture, selon la formule qui fit mouche sous la plume d’un critique qui revendiquait le droit « comme l’écrivain » d’être un expérimentateur public : il varie ce qu’il recommence, obstiné et infidèle, il ne connaît qu’un art celui du thème et des variations. 2 De part et d’autre de la célèbre meneuse du salon, dite Mme Verdurin qui, d’un ton aigre, fait remarquer à Brichot, que vraiment il abuse du « Je » dans ses chroniques (J’accorde que/Je veux bien que/ J’ai averti par ma petite brochure aujourd’hui rarissime habent sua fata libelli), remarque qui a pour conséquence d’entraîner le servile Sorbonien à remplacer tous ses Je par des On. (Jamais on ne parla tant de Brichot qu’à cette époque dans le petit clan, mais par dérision 3 ) Par reconnaissance pour les travaux futurs de notre cher Sémiologue, où il se déprit (dans la chambre claire, par exemple) de son structuralisme intimidant (et pour tout dire totalitaire), nous tairons (ou presque) ses analyses d’alors, inspirées des linguistes en majesté : en lui, (il s’agit de ce fameux Je),  le message chevauche le code, c’est un schifter, un translateur, de tous les signes c’est le plus difficile à manier, puis que l’enfant l’acquiert en dernier lieu et l’aphasique le perd en premier 2A Dada sur mon bidet, dit l’enfant à son grand-père qui va « passer » Quand nous avons passé un certain âge l’âme de l’enfant que nous fûmes et l’âme des morts dont nous sommes sortis viennent nous jeter à poignée leurs richesses et leurs mauvais sorts, demandant à coopérer aux nouveaux sentiments que nous éprouvons et dans lesquels, effaçant leur ancienne effigie, nous les refondons en une création originale. 3

1 Jean Jacques Dorio 2 Roland Barthes 3 Marcel Proust

https://www.leseditionsdunet.com/livre/un-dictionnaire-part-moi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :