AMOUR ET PAIX JAMAIS DE TROP

 
Quand diminue la lumière de l’humain
tout comme une bougie haletante en sa fin
Noël en s’épaulant de souvenirs d’enfance
nous remet à l’abri dans l’enclos de ses joies.
Il porte à résister aux ténèbres cyniques
Dont notre époque appuie le triomphe multiple.
 
De l’année à venir Noël en bon berger
veille à son estuaire. De sa hotte remplie
on peut tirer les vœux que l’on se donne
Nous n’abuserons d’illusions personne,
si nous allons au frais matin armés des mots
« amour » et « paix », jamais de trop.

André Ughetto Noël 2022

Nous n'abuserons d'illusions personne
Mais personne ne nous empêchera
contre Douleur
D'ordonner Grâce et Douceur

André Ughetto a écrit et m’a envoyé ce poème pour Noël 2022 N’hésitez pas chers et chères amies qui tenez encore à ce que peut provoquer l’écriture unique en son genre de la poésie, d’écrire et de composer le vôtre. Personnellement j’ajouterai le mien, qui aura naturellement une tonalité semblable et différente. C’est ainsi que l’on compose un bouquet de fleurs, bien ou mal liées ou séparées, c’est selon.

doriojeanjacques@gmail.com

NOËL 2022

À l’enfant ukrainien qui est né cette nuit, sombre, ensanglantée par l’ogre poutinien,
À la petite fille de ce pays d’Iran où les vieux religieux font régner l’enfer au nom du coran,
À mes petits enfants qui connaissent la paix, la grâce d’être nés dans nos démocraties :
Jusqu’à quand ?

Jadis naguère Noël nous faisait rêver
Présents, joujoux, cadeaux, jour bourré de magie.
Avec papa maman nos mages bienveillants.
Une année nous eûmes à notre tour des enfants,
La fable reprenait, réel transfiguré.
Puis les enfants s’en vont, ils vont vivre leurs vies.
On moque ceux qui croient encor au pernoël
Et aux contes enchantés de la mère l’Oye.
C’est la loi et pourtant ce matin des étrennes
La lèvre affriandée, en se frottent les yeux, 1
Je le donne à l’enfant qui sort de la bouche d’ombre
L’espoir dans l’or du temps perdu et retrouvé.

1 Arthur Rimbaud

JJ Dorio dimanche de Noël 2022

MATIN DE NOËL dimanche 25 décembre 2022 Je « promène » sur les hauteurs du plateau de Castillon, ville de Port de Bouc, surplombant vers l’ouest le golfe de Fos sur Mer. Je m’arrête sous un pin d’Alep, en bordure d’une vieille vigne et grâce à la magie des écoutes en podcast et de mes oreilles devenues magiques (prothèses auditives qui permettent une « connectivité Bluetooth à mon smartphone » sic), je commence l’écoute de la cantate BWV 63, composée par le divin Bach et jouée à Leipzig, le jour de Noël 1723. Je me dis alors que ce que Jean Sébastien n’avait pas prévu, c’est qu’un quidam écouterait ainsi sa cantate écrite pour des paroissiens enthousiastes, 299 ans après sa création, seul, devant un paysage maritime et industriel, mêlant la forme d’une baie méditerranéenne, ses bateaux coloriés chargés de matières inflammables, ses usines à cheminées noires et ses grues dressées comme des girafes. Après le premier mouvement, Christen, ätzet diesen Tag, (Chrétiens, gravez ce jour), trompettes et timbales avec chœur flamboyant, je reprends la marche, contournant les vignes et remontant vers la direction opposée. Et là, soudain, à l’est au-delà de l’étang de Berre, c’est le choc que je m’empresse, la première émotion passée, de transcrire ainsi sur mon petit écran : ce dimanche de Noël 2022, autour de midi, j’ai vu la Sainte Victoire comme Cézanne ne l’a jamais représentée Un nuage blanc couvrait son flanc sud la faisant ressembler à une estampe du Mont Fuji.

page dont il n’existe qu’un unique exemplaire

c’est mon cadeau à l’enfant de nulle part

qui est né ce dimanche de Noël 2022

Cher Jean-Jacques,

Merci pour ces poèmes qui appellent à l’amour et à la paix bien mal en point à cette époque. Heureusement que de temps en temps, nous pouvons regarder en arrière même avec l’œil de l’innocence qui nous projette dans un futur encore acceptable. Ecrire le poème est garder une distance, se tenir à l’écart pour mieux observer et accepter ce qui nous préoccupe. Il est vrai que grâce et douceur deviennent rares dans un monde excité et apathique à la fois, un monde où l’on finira par chercher l’humain.

Je te présente tous mes meilleurs vœux pour l’année future.

Jean-Marie Corbusier

Bonjour Jean-Jacques,

Un grand merci pour ce partage. Cela m’a fait du bien de lire ces deux poèmes en écho.

J’ai dernièrement participé à un atelier d’écriture organisé par une amie, je me suis pris au jeu et j’ai pensé à toi. J’ai goûté furtivement au plaisir des premiers jets productifs, moi qui avance habituellement comme une tortue quand j’écris.

Je te souhaite de très belles fêtes en compagnie de tes deux filles.

Amitiés,

Rémi Vartéressian

Merci, Jean jacques pour ces beaux poèmes où l’humain retrouve sa vraie dimension

Un doux et chaleureux Noël à toi Noémie et Mathis

Lumière de printemps sur Hibarette, la neige a fondu, voici

La parfaite douceur est figurée au loin

à la limite entre les montagnes et l’air Jaccottet

Jacqueline Saint-Jean

Petitement

Elle s’attarde

Encore un peu

La flamme du petit feu

Dans les yeux humides

Des petits vieux

À peine réchauffés

Sous le manteau

De la cheminée

Claude Brugeilles

Rejoindre la conversation

1 commentaire

  1. Noël
    ce mot qui fait encore croire aux miracles
    malgré tout
    malgré le scepticisme
    malgré le cynisme
    malgré la haine
    malgré la guerre
    malgré encore
    tant de femmes
    rabaissées
    humiliées
    exploitées
    Noël
    le droit à l’espoir
    le droit aux rêves
    le droit au dénuement
    comme valeur
    juste un enfant nu
    sans rien
    qui sourit à ses parents

    Bon noël à toi

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :