BILLEVESÉES

Il faut accommoder mon histoire à l'heure Michel de Montaigne 
Je lis 00 : 00
Que je traduis par
Minuit pile

J’éclaire la chambre
Laissant entrer en moi
Ses murs blancs

Du non-agir
Cher au sage chinois
Je fais mon miel

Bouche cousue Mots tus
Mille fleurs tournent dans ma tête
Que mon bout de papier
Ne peut accueillir

(N’est pas Ponge qui veut
Qui de la moindre chose
Se frottait les mains)

Je lis à présent 01 : 00
Une heure a roulé
Sur mes billevesées







hypnographies billevesées
manuscrit

AUTOUR DE MINUIT QUAND SONNE LA CAMPANE DES MORTS (reprise du poème 3)

autour de minuit reprise du poème 3




Autour de minuit
Je bats la campagne

Un flottement d’images
Peu propice à fixer les mots

Tous ces mots ces mots-la
Qui ont comme la servante au grand cœur
d’étranges douleurs

Je bats la campagne

Comme jadis les faiseurs de Fatrasies
Faisaient fumer la pipe à leurs chiens
Ou bien battaient le rappel des fêtards d’un mariage
En faisant sonner la campane des morts

Autour de minuit
Une heure a passé

Campane et campagne
Servante au grand cœur

Poème présent range ses outils
Saoulé d’images et de mélancolie

Le lecteur peut se rendormir


















DIRE DE LA POÉSIE

dire de la poésie
écrit tel quel 21/04/2021








SANS TITRE





Dire de la poésie…un petit feu pour maintenir

son souffle…c’est un sonnet dit

en pleine nature…au-dessus d’un lac

des Pyrénées ou des Andes…

c’est autour de minuit





Dire de la poésie…son corps immense…

faisant bouger ce qui a déjà été écrit…

hier…il y a cent ans…ou mille





Dire ce qui n’a jamais été dit…même

par celui ou celle qui…chemin faisant…

ont écrit ce sonnet raccourci…

qui saute la dernière ligne…

sans personne pour l’écouter…

sans titre





(une repasse sur le clavier avec quelques retouches)

AUTOUR DE MINUIT

les papillons ont volé la partie yin de mon poème




Autour de minuit une énergie molle

Je m’étais endormi je me réveille déjà

La nuit sera longue ou ne sera pas

En attendant j’abandonne mes vers

Pour lire dans le marc de thé

Issu du Sichuan si j’en crois l’étiquette

Je l’étale sur ma page

Et savoure son breuvage

Fait de yin et de yang

Vibrations ondulations

Des signes et des caractères

Porteurs de métaphores

Qui filent entre les doigts





15/01/2021

round midnight

MIDI EN PLEIN MINUIT





En pleine nuit midi

J’écris d’un coup de tête

Sorti du ventre de ma mère





En pleine nuit

Je dis oc

Ma langue d’origine





J’écris dans le sillage de Peire Vidal

Le nom porté par ma branche maternelle

Je forge ce poème maladroit

Mais vivant et têtu

Dans ce verbe trobar

Qui célébrait les Dames

et l’amour de Courtoisie





En pleine nuit midi

Ses douze coups

Qui vibrent dans la tête

D’un troubadour perdu





09/01/2021