NI TROP NI PEU LA MORT N’Y MORD

Clément et Jean Marot
Pauline et Jean Jacques Dorio
manuscrit premier jet
entouré d’hypnographies




à Pauline Dorio

ma fille qui sur la question

en connaît un rayon





Ni trop Ni peu

était la devise de Jean son père

Clément choisit

La mort n’y mord

On regrette qu’il n’y eut point de troisième poète

dans la lignée des Marot

Une fille pourquoi pas de préférence

La belle Flora

Belle flour a





Ailleurs il nomme sa dame

Ferme Amour

Un oxymore vénérien

Mais qui n’a rien à voir avec la maladie

Il s’agit bien sûr de vénérer la déesse Vénus





Ainsi est venue cette page

Songeant au beau page cadurcien


	

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :