ENTRE DEUX PANNES





Humains épannelés

Devant la perfection

André Ughetto





Je suis en panne d’inspiration

Devant une panne « réservée aux usagers »





Assis sur une barque renversée

Oyant le clapotis de la mer étale

Dans le port « pas plus grand

qu’un mouchoir de poche »*

de Carro





-Cherchez bien il existe

hors des prairies lyriques

de Venise ou du Lacydon-





Le bonnet sur le chef

Feuillolant un vieux livre de vers

Qui me rajeunit





*Un petit cabanon

de Vincent Scotto

chanté par Alibert





Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :