LETTRE D'UN ÉCRIVAIN MALADIF À SON ÉGÉRIE

Cabourg          10 juillet 1909     

                                                                                               Martigues 24 mars 2020

                                                                                                  

                                                                                  





Madame,

J’ai reçu votre délicieuse carte avec un immense plaisir. Et avec cette délicatesse qui vous caractérise, je l’ai reçue le jour même de mon anniversaire. Votre envoi supplante toutes les lettres ampoulées, les bouquets de fleurs bien vite fanées, ou ces friandises que l’on nomme chocolats.

Vous n’ignorez pas combien j’associe votre nom à toutes mes pensées de tendresse, de beauté et d’admiration. Et en même temps, quand je suis en votre réelle présence, je suis comme pris d’une si forte émotion, que je reste muet ou balbutiant, comme un enfant qui se fond dans la couleur jaune qui vient de sortir de sa palette ou s’oublie dans un papillon voletant dans son jardin secret.

Mais de tout cela, jardin, pensées, voix du silence qui sont en nous et qui, si nous parvenons à les écrire, nous métamorphosent, j’ai le plaisir de vous dévoiler que j’ai commencé à l’inscrire dans un tout long livre, dont vous découvrirez quelques pages, à la rentrée, dans le feuilleton du Figaro.

Je connais vos dons de lectrice avisée, et vous savez combien votre regard sur moi fait parti de mon identité. Aussi, quand après m’avoir lu, nous nous reverrons, nos paroles pour la première fois, j’ose l’espérer, auront plus de consistance et, si je puis dire, de réalité.

À ce propos, vous ne m’en voudrez pas j’espère, de n’avoir pu m’empêcher de m’inspirer de quelques- uns de vos traits pour peindre au moins deux de mes héroïnes. (cette phrase retrouvée dans une lettre préliminaire n’a pas été envoyée)

Adieu Madame, veuillez accepter mes hommages d’attachement reconnaissant et profond.

Marcel Proust





source plagiée

lettre de Marcel Proust depuis le grand hôtel de Cabourg à Madame Strauss*

demeurant l’été au « Clos des mûriers »

à Trouville





*ex Genevièe Halévy

Madame Bizet…

un peu duchesse de Guermantes

un tantinet Odette

et qui encore ?

modèle pastiché
d’écriture de Marcel Proust
fac-similé de la lettre véritable
de Marcel Proust
adressée à Madame Strauss

Rejoindre la conversation

3 commentaires

  1. Voilà une jolie lettre bien tournée, proustienne à souhait Oui, je penche pour laduchesse de G à moins que ce ne soit Odette ce ne peut pas être Albertine bien sûr et encore moins Sidonie Verdurin!
    PS « Faire partie », Proust doit être coutumier de ce genre de coquille

    J’aime

  2. Monsieur,
    Je vous remercie vivement pour votre notule. Et puisque cent ans après, je semble susciter un certain engouement, je vais vous donner une fin de lettre inédite. J’avais prié instamment Madame Strauss de n’en rien dire, mais désormais depuis le lieu que nous occupons dans le Ciel des Idées, tout est permis.
    Il s’agissait, c’est le contexte, d’une aimable querelle grammaticale. Voilà donc cette fin de lettre, transcrite in-extenso.

    « Hélas, madame Strauss, il n’y a pas de certitudes même grammaticales. Et n’est-de pas plus heureux? Parce qu’ainsi une forme grammaticale elle-même peut-être belle, puisque ne peut être beau que ce qui peut porter la marque de notre choix, de notre goût, de notre incertitude, de notre désir et de notre faiblesse.
    Madame, quelle sombre folie de me mettre à vous écrire grammaire et littérature! Et je suis si malade!
    Au nom du ciel pas un mot de tout ceci. Au nom du ciel…auquel nous ne croyons hélas ni l’un ni l’autre.

    Respectueusement à vous.

    Marcel Proust

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :