SIXIÈME ANNÉE POUR MA BELLE ENDORMIE

J'aimerais t'écrire quelque chose d'inédit
Une ruse un pas de côté
Comme font les poètes
Quand ils accouchent sur le papier
D'un rêve que nul n'a jamais fait

Mais l'horizon recule toujours plus
D'année en année
Aussi en cachette pour que personne ne me voit
J'ai posé les chiffres de la multiplication
Avec ses retenues
Comme je te vois encore le faire
Certain soir
Où tu imaginais des problèmes
Pour tes élèves

Ça fait exactement
Deux mille cent quatre-vingt-dix jours
Que tu as eu la ridicule idée
De nous quitter

25 mai 2020

Demain dès l’aube
un enregistrement brut
pour un chant improvisé
en hommage à ma belle endormie
01/12/2017 8h53
Demain dès l’aube
une autre version
de ce poème sublime de simplicité
de Victor Hugo
plus actuel que jamais

26/11/2017 14h32

(si j’enregistre le titre en studio un jour
quelle version préférez-vous ?)




version 3
un bouquet de houx vert
et de bruyère en fleur
17/11/2017 20h39

Rejoindre la conversation

1 commentaire

  1. Il aimerait lui écrire
    un pas de côté
    accouché sur le papier
    que nul n’a jamais fait

    D’année en année
    en cachette
    il a posé les chiffres
    avec ses retenues
    comme Elle le faisait

    Deux mille cent quatre-vingt-dix jours
    de poèmes à sa morte et de chansons d’amour

    Aujourd’hui en accords de guitare
    il va par la forêt il va par la montagne
    il ne peut demeurer loin d’Elle plus longtemps
    il lui chante le houx vert et la bruyère en fleur
    en trois versions improvisées … la deuxième a touché mon cœur

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :