Rejoindre la conversation

3 commentaires

  1. avec le roseau
    zig zag zag zig
    comme disait Miró

    et de « délires douée »
    un vers de Valéry

    « Oui ! Grande mer de délires douée,
    Peau de panthère et chlamyde trouée
    De mille et mille idoles de soleil,
    Hydre absolue, ivre de ta chair bleue,
    Qui te remords l’étincelante queue
    Dans un tumulte au silence pareil »

    et pour vous Maria la version de Jorge Guillen
    qu’il faut naturellement dire mâcher ruminer
    et qui me parle plus que le poème original
    de Paul Valéry

    « Ya no es el mar del comienzo del poema,
    agua luminosa, apenas parpadeante,
    es el gran mar « de délires douée »,
    de piel de pantera y clámide antigua,
    « trouée » por las mil imágenes del sol,
    hidra liberada, ebria, mordiéndose la cola
    para indicar lo finito, en un tumulto
    que la continuidad y la monotonía del rumor
    hacen semejante a un silencio prolongado. »

    J’aime

  2. Je pourrai rechanter la mémoire et la mer! mais ce ne serait pas très raisonnable
    mais le cœur y est ! la marée je l’ai dans le cœur, et la mer me manque! alors ta déesse est bienvenue, pour une visite impromptue! permets que je la garde chez moi! :))
    Estourelle

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :