POÉSIE MODE D’EMPLOI ACROSTICHE





ACROSTICHE





Poésie

Où es-tu

En quel endroit

Secret

Irradies-tu

Encor





Mise h

Ors jeu

Décapitée

Engluée

Dans le monde marchand





En évoquant ta perte

Me revient ce chant

Précieux qui décline

Les mille endroits du monde

Où l’on écrit ton nom

Il n’y a pas de liberté sans toi





couverture ornée par mes soins
face à la mer la mer de Poésie
toujours menacée et toujours recommencée

Quand le précieux poète-chercheur Octavio Paz
suggérait aux journaux
de publier un poème par jour
laissant l'initiative aux lecteurs de s'en nourrir
ou de le rejeter
le journal "Le Monde" avait encore un critique
qui s'intéressait à la parution de certains livres de poésie
c'est fini ni ni 

le pire est qu'éditeurs poètes et revues spécialisées
semblent en avoir pris le parti que les poèmes fleurs nouvelles
même vouées à rapidement s'effacer
ne soient plus lus dans l'espace public

Bon vent cependant
à Jean-Marie Corbusier
poète attentif au(x) livre(s)
des oublis et des veilles 
(un de ses titres)
qui sera le rédacteur en chef
du prochain 
Journal des Poètes


Rejoindre la conversation

2 commentaires

  1. Eh ! Oui
    Il s’agit bien de cela
    Je me disais bien que
    vous deviez connaitre
    vous le lecteur de poésie
    qui comme le dit Bonnefoy
    « fait le serment de l’auteur,
    son proche, de demeurer dans l’intense. »

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :