EPOKHÊ





EPOKHÊ





Quel plaisir de s’arrêter

Sur le sable Zen

Ses traces ondulations





Entre les pierres du MET

Metropolitan

Musée of Art New York





La ville hurle s’étouffe

Là je reprends souffle

Flottant en suspens

Je ne bouge





12/01/2021

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :