MAI 68 JOYEUX PAVÉS LES MAINS PLEINES DE SABLE





Il y avait des C.A. Comités d’Action

Où la parole libre circulait

Mais personne ne devait le faire

au nom d’un groupe déjà constitué 

Ceci pour éviter

les pêcheurs à la ligne des groupusculaires





Car en effet il y avait ces putains de militants

connaissant sur le bout de la langue

(de bois et de rhétorique)

les écrits de Marx de Lénine

d’Althusser et consort

Ils ne venaient dans les Assemblées

Que pour repérer et capturer

Ceux et celles qu’ils jugeaient indécis et paumés





Il y avait de grands tableaux blancs

Sur lesquels chacun.e était invité.e

À écrire avec des feutres de toutes les couleurs

Ce qui le questionnait ce qui l’énervait

Ce qu’il n’arrivait pas à dire de vive voix

Et qu’il aurait voulu bien partager





Il y avait des marxistes qui se déchiraient

et se divisaient en plusieurs chapelles

Et puis les marxistes tendance Groucho

la fine fleur des Inorganisé.e.s





Il y avait quoi qu’on dise de l’échec de Mai 68

les germes des luttes et avancées futures

du MLAC et du MLF

(Mouvement pour la Liberté de l’Avortement et de la Contraception

Mouvement de Libération des Femmes)





Il y avait l’amour des différences

On laissait chacun s’approprier ou rejeter

les idées qui circulaient

à son rythme





Il y avait les pavés

Que l’on se passait  joyeux

Les mains pleines de sable


	

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :