MAI 68 GUÉRIR LA VIE





Il y avait les routards et les beatniks

10 ans avant Mai 68

Clochards célestes

Lecteurs de Sur la route de Jack Kerouac

Et qui se retrouvaient chez Popof

Le café rue de la Huchette





Il y avait il y eut le grand mythe de l’Utopique

An zéro : On arrête tout On réfléchit

Et on invente l’an 01





Il y avait toutes ces questions sur la vie

Plus ou moins bien formulées

Et dont les réponses – c’était le drame-

Ne pouvaient être données sur le champ

C’était ça le leurre de SOYEZ RÉALISTES

DEMANDEZ L’IMPOSSIBLE…





Il y avait une joie incommensurable

Et une marrade généralisée

Qu’est-ce qu’on a pu rigoler

En inventant des slogans en marchant

Qui étaient repris par cent par mille

Ou faisaient flop

Et HOP HOP HOP





On avait en horreur le petit chef autoritaire

Le caporal clairon trompette

Et le général je-vous-ai-compris





Il y avait des ingénieurs agronomes reconvertis en chevriers

Des grammairiens distingués qui farcissaient les murs

de fautes d’ortigrafe

Des sociologues aidant les travailleurs manuels

à coucher sur papier de boucher leur récit de vie

Des antipsys qui ouvraient les murs de l’Asile

suivant la recommandation d’Artaud le Momo

car il s’agissait en Mai 68

de GUÉRIR LA VIE


	

Rejoindre la conversation

4 commentaires

  1. Oui guérir la vie
    Quel beau chemin
    et ça continue
    ce chemin
    ne s’est jamais perdu
    pas tout à fait
    malgré les ornières

    J’aime

  2. « Alors si la psychiatrie (et moi dans ce cas-là je me sens psychiatre jusqu’au bout des ongles), si la psychiatrie c’est quand même de chercher à libérer les gens, et qu’ils se sentent mieux dans leur peau et qu’enfin ils arrivent à vivre, alors le champ de la psychiatrie, finalement, ça ne peut être que la vie quotidienne et rien d’autre. Je me fous bien de ramener les gens dans la norme. Ce qu’il faut plutôt, c’est traiter cette norme-là, les guérir de cette norme, ce qu’il faut c’est guérir la vie. »

    Roger Gentis (son livre naît en 68 reprend pour titre les 3 mots d’Artaud : Guérir la vie.)

    J’aime

Laisser un commentaire

Répondre à Jean Jacques Dorio Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :