J’ÉCRIS opus 8









J’écris à deux heures du matin

Ces neuf syllabes

Qui à présent sont vingt





J’écris aux anges et aux démons

Qui sur le papier s’affrontent





J’écris à l’éternelle amour

Que le chevalier Gauvain porte

Aux jeunes filles en détresse





J’écris harponné par Achab

Non le roi maudit d’Israël

Mais le chasseur ardent de Melville





J’écris à la campagne et à la ville

Faisant de Moby Dick

L’allégorie de mes nuits blanches





J’écris aux cinq doigts de la main

Aux six faces du dé

Aux 7 jours de la semaine

Qui évoquent la Genèse





J’écris à la suite d’Arthur

Ce chant qui au bois vous arrête

Et vous fait rougir





J’écris Donne-moi ta bouche

O ma jolie fraise





J’écris on ne peut mieux

De l’utile et de l’honnête

Ces fadaises qui parlant au papier

Échappent à Montaigne





J’écris Jeunesse

juventud divino tesoro

à n’en plus finir





J’écris en vain à la princesse des contes

Où l’espoir est plus léger qu’un brin de paille dans l’étable





J’écris croisant Darío (Ruben)

Quand il veut pleurer il ne pleure

Et il pleure sans le souhaiter





J’écris comme dans la vie se superposent bien des formes de discours





J’écris Sur la route dans le souffle du blues

et du rouge mis au studio d’enregistrement

d’une interminable Jam Session





J’écris la nuit comme il se doit

Au doigt mouillé et à l’oreille…

Jusqu’au petit matin





Italiques Paul Fort Montaigne Ruben Dario Verlaine Kerouac

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :