TOUT EST BIEN QUI FINIT BIEN





En lisant j’oublie qui je suis

Les noms se détachent des choses qui m’entourent

Je suis une pirogue passant le fleuve Léthé

Je suis la mangue sauvage qui me laisse les fils du texte entre les dents

Je suis le mur de cactus candélabres de la Haute Goajira

sur le chemin des Indiens morts*

Et le soldat Parolles

Qui entre dans le jeu du grand mensonge

Tout est bien qui finit bien**





** Shakespeare

* Michel Perrin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :