L’ENCRIER

L’encrier brisera les canons

Victor Hugo

Je n’use plus de l’encrier qu’en l’écrivant sur mon papier
Encrier disparu sans crier gare 

Je me souviens que certaines nuits à force d’y tremper ma plume sergent major
Son encre devenait sang noir

Comme la bonne "sanquette" des hussards noirs
Instituteurs porteurs de République et de Laïcité

L’encrier en porcelaine blanche était posé dans un pupitre d’écolier
C’était le bénitier de la seule église que j’ai fréquentée 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :