GERMINATIONS

Ce qui manque à la culture est le goût de la germination
anonyme, innombrable...

Jean Dubuffet




1

Dans la journée je lis à petits yeux
à petits feux

Je cueille ici et là
Fleurs inverses et fruits
De mon jardin imparfait 1

Et la nuit je les r’invente
Les broie et les rumine
Les couche ligne à ligne

Matin parfois je les propose
 à mon lector in fabula 2

Lecteur idéal
Lectrice idéelle
Qui renversent la table 
Sur laquelle germent nos proses communes


1 Montaigne 2 Eco

2

Poème : tout échappe et se tient à la fois.

Jean-Marie Corbusier
Ordonnance du réel
(Le Taillis Pré) 
Vient de paraître

Ici où je me tiens
Ici où mon corps traverse chaque page
À l’estime

Ici où je me fuis
Ici où proses en vis-à-vis
S’embrassent ou grimacent

Ici où je m’enroule
Ici où mon « je » s’enrôle
Dans un jeu à haute intensité

Ici où je m’oublie
Ici où je mouds le grain à grain
Des paroles discrètes

Ici où je t’attends
Dans la rumeur des gestes
Qui nous requalifient




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :