NOVA CANÇÓ


Nova cançó
Nueva troba
On se risquait
À tordre le cou
Aux vieux rêves
Académiques

Le temps passe
Chansons nouvelles catalanes
Ont cinquante ans d’âge
Et aux troubadours d’aujourd’hui
Le régime cubain met le bâillon

J’écris cela sans nostalgie
Ni désespérance
Tristesa, por i mort,1
Ne feront jamais parti
De mon vocabulaire

Au poing serré
Je préfère la main ouverte
Sur nos vulnérabilités
Et nos pertes

1 Tristesse, peur et mort.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :