LES YEUX DES CHATS

les yeux des chats le shah d’Iran
le c. d’Irène la p. respectueuse
le théâtre Antoine Antonin Artaud
Artaud le Momo la momie de Pharaon
Pharoah Sanders le sanders pour nourrir les cochons
Son cri quand on le saignait dans ma rue
sur la maie les Mées de Haute Provence
et leurs roches de poudingues
la punaise verte le bernat-pudent
(prononcez le int d’intelligence)
l’intelligence artificielle la mémoire involontaire
l’archéologie du savoir Marcel Proust
archéologue de soi-même
le Monde Autre des shamans
le chamanisme des charlatans
tante Yvonne priant quand le grand Charles attend
et Dieu dans tout ça ? comme disait Satan
et Freud revisité par ce diable de Lacan
le mandarin et la mandarine
et Pereira prétend
un mantra d’Antonio Tabucchi
la nostalgie du présent
un de mes recueils de poésie
publié à Encres Vives
le desassossego livre de l’intranquillité
le veuf le desdichado l’inconsolé
et l’inflexion des voix 
	de cette suite ininterrompue	



les yeux des chats

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :