CHANSON GRISE (une esquisse)


Ce bijou d’un sou
Ligne de Verlaine
Faisant de la rime
Son souffre-douleur

Halte à la rime
Qui nous assassine
Seule la nuance
Faisait son bonheur
Musique en transe
Murmure intérieur

Ce bijou d’un sou
A repris ses aises
On dirait Boileau
En son vieux françois
Égrenant les vers
En critique acerbe

Non on dirait pas
Ici l’on charbonne
On s’moque que Mal
Herbe vint enfin !

Quoique c’est bien A
Musant de relire
Ces vieux rossignols
Chantant pour les marquises

Stop à ma chanson grise !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :