AMAS DE RIMES

J’ai le goût de l’invention et de la rareté
Celui du bol où infusent mes rares thés

J’ai le goût d’étrenner nuit à nuit mes vers
Et celui d’écouter mille discours divers

J’ai le goût d’écrire plus ou moins des ballades
Celui d’accompagner Montaigne 
Qui sur son petit cheval se balade

J’ai le goût de chanter Brassens à domicile
Celui d’ouïr chansons gaillardes et indociles

J’ai le goût de semer à tout vent buissonnier
Mes petites fleurs bleues de vrai saulnier

J'ai le goût de la mise en suspens
De l'ego devant le texte 
Qui va et vient et nous métamorphose
j’ai le goût de confier mon texte à une voix sans personne

CHANSON GRISE (une esquisse)


Ce bijou d’un sou
Ligne de Verlaine
Faisant de la rime
Son souffre-douleur

Halte à la rime
Qui nous assassine
Seule la nuance
Faisait son bonheur
Musique en transe
Murmure intérieur

Ce bijou d’un sou
A repris ses aises
On dirait Boileau
En son vieux françois
Égrenant les vers
En critique acerbe

Non on dirait pas
Ici l’on charbonne
On s’moque que Mal
Herbe vint enfin !

Quoique c’est bien A
Musant de relire
Ces vieux rossignols
Chantant pour les marquises

Stop à ma chanson grise !

L’ART DES DIGRESSIONS





hypnographie 3/8




On n’en finit pas de remplir des carnets

Où l’art des digressions nous fait marner

Passer de bourrasque à bonace

De sournois et retors à bonasse





On n’en finit pas d’épucer ses dictionnaires

De rimes de synonymes d’antonymes

De mots d’argot de poissonnières

De pages où l’on décline ses hétéronymes





On n’en finit pas de passer pompons les carillons

Depuis la cour d’école des farandoles

Ouverte aux filles et aux garçons

Jusqu’aux derniers adieux

Après la grande cabriole





On n’en finit pas on n’en finit plus

Plume qui passe douant d’imaginaire

Ce corps de nuit traversé de soleils

Et de vers écrits sur des livres

Ou laissés comme ici

En suspens


	

BEL ACCUEIL

couverture du cahier de poèmes 2021




Bel accueil ayant colibris

Me fait ce papier à remplir

de poèmes Qui de bon cœur

ou plus rétifs vont advenir





Accompagnés comme il se doit

De mes frères et sœurs en armes
Tous ceux qui usèrent leurs plumes
En s’ébattant avec ou sans

la rime Oyant des rondeaux

des épîtres ou des vers libres





Les miens viendront selon la forme

ou l’informe de mes nuits blanches

L’oubli les tourments les souffrances

Et la Joie qu’il faut provoquer





Ainsi je finis mon premier





nb Bel Accueil est un personnage du Roman de la Rose

manuscrit « tel quel »

SURVIVANT AU COVID





Survivant au  covid

Je reprendrai la route
Vers quelque Atlantide

              Secrète –on s’en doute

          

Mais pour l’instant je suis

une à une mes lignes

Je les fais les grafigne

pour savoir qui je suis





« Savoir » ? un bien grand mot

C’est plutôt de pouvoir

qu’il s’agit sur la page

d’un blanc tirant le noir





Ce soir c’est rythmes et rimes

qui s’offrent à mon regard

Le Corps mis en abyme

L’Esprit loin du chambard

du raffut du raout

qu’entraîne le covid





En retrait et candide

Résolu – on s’en doute

Je reprendrai la route





07/12/2020