APRÈS UN PREMIER SOMME

Ceux qui nous visitent pendant la nuit
Ont des spores plein les mains

Luce Guilbaud
Décharge 193

Après un premier somme
Bien des êtres me visitent
Au milieu de la nuit

Des êtres qui chuchotent
Don Quichotte ou Panza

Ou des hêtres communs
(fagus sylvatica)
Dont je mâche les faines
Tel un cerf, un sanglier
Ou un petit lérot

Des êtres maintenant
Qui généreusement
Après m’avoir boulotté
Rendent mon existence
Plus légère
Évaporée


On ne peut bien décrire la vie des hommes, si on ne la fait baigner dans le sommeil où elle plonge et qui, nuit après nuit, la contourne comme une presqu’île est cernée par la mer.

Marcel Proust
encres 40×50 cm Dorio 16/03/2022

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :