RÉMINISCENCES ANTICIPÉES

Les mots en guise de titres
je les choisis après coup

Après que de coups de dés
en coups de dés
les mots abolissent ma page

Elle est bleue ce matin
Et j’y fais des sauts de carpe

Je m’y prélasse aussi 
Quand le poisson doré
prend la forme d’un oiseau lyre

Celui d’un poème de paroles
que l’on avait composé
avec nos petits caractères en plomb
sur la presse de l’instituteur Freinet

Son titre tintinnabulant 
Nous avait excités
Mais je l’ai oublié


le titre est proustien




	

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :