ZEITLOS

Par le Jeu formidable avec le Temps
Le rêve m’avait fasciné
Marcel Proust Le Temps retrouvé

Pourquoi le temps de l’inconscient
Entre par effraction dans mon écriture ?
Question grandiloquente.
Quant à la fuite (lapsus pour suite)
Il faut laisser chaque bon entendeur
Adresser son salut à sa manière : 
Conflagration lyrique, coups de raccrocs, 
Libres associations, paroles murmurées
à des années-lumière du bal masqué du Zeitlos :
Temps détaché où volent nos oiseaux de papier.




voix

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :