PAYS PAREILS À NOS ADOLESCENCES

Je cherche des pays dans des poèmes
Que personne plus ne lit
Au lit la nuit durant mes belles insomnies

Des pays d’albatros non ceux de Baudelaire
Captifs, moqués, poètes gauches et veules

Des pays où l’on navigue vers l’horizon chimérique
de Jean de la Ville de Mirmont
Sur un brick où Rimbaud l’Éphèbe
 Multiplie les prouesses linguistiques :
fanum (qu’éclaire la rentrée des théories- sic),
embankments (d’une Venise louche- resic),
railways et tarentelles de Scarborough (j’ajoute)

Je cherche des pays perdus dont nous rêvions
En nos temps aventureux de partance
Au beau soleil de nos adolescences



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :