ÉCRIRE UN POÈME MANGÉ PAR LES VERS

Écrire un poème à deux heures du matin
C’est vous l’aviez remarqué un alexandrin

Écrire un poème à la main
Mais pas toujours à sa main
Il se peut qu’il nous échappe
Qu’il se perde dans le noir

Écrire un poème dans sa tête
Puis l’oublier
C’est la loi de Mémoire
Qui comme la mer
A des reflets changeants

Écrire un poème au tableau
Pour les enfants du C.P.
Qui goûtent à la joie
Des rimes et des résonnements

Écrire un poème sur sa tablette
Entre deux stations de métro
Place des Fêtes Raymond Queneau

Écrire un poème sur les Murs de Mai
Les murs ont la parole 
68 fois multiplié par 68
Aux Editions Tchou Blanc

Écrire un poème en urgence
Bouteille d’encre projetée
Dans sa bibliothèque en feu

Écrire un poème de guerre lasse
Louve Basse mordant la tête
Du sadique blondinet
Criminel de haute intensité
À la tête du vieil empire russe fantasmé
Qu’il ne faudrait montrer à la télé
Qu’affublé d’une tête de mort

Une sale tête de mort mangée par les vers
D’un poème écrit en urgence
À deux heures du matin


une voix lit le poème sur une voix chantant du jazz

Rejoindre la conversation

1 commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :