PASSEUR DE POÈMES : il est beau après la mort de vivre encore

Passer comme le fleuve qui est de temps et d’eau

Passer comme la barque du berceau au cercueil

Passer comme la folia de la viole baroque

Passer comme ses vers qui filent l’anaphore

Passer sur l’inflexion des voix qui se sont tues

Passer sur les notes de bas de page les gloses et les entregloses

Passer sur les nuits passées sous la flamme d’une chandelle

Passer la poésie au peigne fin des sous-bois de myrtilles

Passer d’un poème à l’autre tissant dans le noir leurs habits de lumière

Passer sur la devise d’un humaniste de la Renaissance :

E bello doppo il morire vivere anchora 1

1 Bernardino Corio (1459-1519)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :