NI D’ÈVE NI D’ADAM

NI D’ÈVE NI D’ADAM ne suis connu Et pourtant j’ai écrit quatre recueils d’Encres Vives (format A4, 16 pages) sur le Paradis Présents de paradis, un été Éphémère paradis, l’automne suivant, Lector in Paraiso, au printemps et pour clore le cycle Petites feuilles de paradis, un hiver. Pour 3 des couvertures, j’ai eu droit à l’illustration exceptionnelle de Claude Brugeilles. J’ai eu deux ou trois lecteurs, par ci par là, mais à ma connaissance aucun Adam, ni aucune Ève, ne se sont manifestés. Et Dieu dans tout ça ?

noir sur blanc un paradis impromptu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :