CETTE ACTIVITÉ NE M’A JAMAIS DÉÇU





« Ne  te soucie pas de ta trace Tu es le seul à ne pouvoir l’effacer »





L’encre petit filet de sang noir

Une trace dont je ne me soucie

Cette activité ne m’a jamais déçu





La voilà à nouveau qui prend forme

Maladroite sur le papier

Et qui risque d’échouer





Un esquif une barque

Remontant le courant couci-couça*





Éprouvé durement par la vie

Je poursuis vaille que vaille
La réalisation de mes rêves éveillés





Ces nuits dont la main est un cerf-volant**

Textes et poèmes écrits





En temps d’insouciance

-société qui se donne en spectacle

et qui applaudit les bouffons

et les capitaines d’industrie-





Ou en temps de catastrophe

-quand les gribouilles disparaissent

et que les gens du sens commun

se raccrochent à ceux qui cherchent

et pratiquent les soins

seuls capables de réparer-





Cette activité

Dont aucune trace ne restera

Ne m’a jamais déçu





*Francis Ponge La barque

**André Breton Poisson soluble

DE MAINS EN MAINS pour réparer nos maux

DE MAINS EN MAINS
manuscrit premier jet
et hypnographies Dorio
+
Cœur d’amour épris
Cut-outs Henri Matisse

De mains en mains De mieux en mieux

Cœur d’amour épris Henri Matisse paralytique en verve

On dirait une fable où le peintre nous invite à traverser les genres

« L’espace a l’étendu de mon imagination »

Signes et manières de faire diversion pour réparer nos maux