TRISYLLABES DE JUILLET





C’EST POUR RIRE DU TRAGIQUE AMBIANT





J’écris jui llet Yé yé deux mil vingt

Encore un destiné à la Môme du Néant

C’est pour rire du tragique ambiant

Rire jaune des Amours des Frelons pour la Reine

Rires verts des mots crus

Messagers aux aguets

dans le noir planétaire

Rire bleu dans la mer de midi

dans le cri des enfants subtils

Je finis J’ai rien dit Mais j’ai fait

L’exercice de juillet

20 hypnographies devant la mer à midi
26/07/2020

Je suis Su Shi Mi Fu Liu Yong Chen Honysou…
Mais le pinceau est devenu pointe noire
d’un feutre qui me fait entrer sur la page
par une porte dérobée. Brosser les mots
les signes et les traces souffles et vigies
sans repentirs Il faudra creuser tout ça.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :