MIDI EN PLEIN MINUIT





En pleine nuit midi

J’écris d’un coup de tête

Sorti du ventre de ma mère





En pleine nuit

Je dis oc

Ma langue d’origine





J’écris dans le sillage de Peire Vidal

Le nom porté par ma branche maternelle

Je forge ce poème maladroit

Mais vivant et têtu

Dans ce verbe trobar

Qui célébrait les Dames

et l’amour de Courtoisie





En pleine nuit midi

Ses douze coups

Qui vibrent dans la tête

D’un troubadour perdu





09/01/2021

POURQUOI CHERCHER MIDI À QUATORZE HEURES ?





POURQUOI CHERCHER MIDI À QUATORZE HEURES ?

Midi le juste y allume ses feux

Pourquoi chercher à voir les yeux fermés ?

Cansous vos poguetz ir por tot lo moun

(Chansons vous pouvez traduire le monde)





Pourquoi lire encor des vers inintelligibles

La lutte du déca et de l’alexandrin ?

Un courant d’air passe alors sur ma page

                Il touche à mes lignes





La mer est amère

Un cheval soudain s’y promène

Il hennit Nini

La perte du temps





Je me souviens que tu jouais Dolly

Cette pièce pour deux petites filles

Composée par celui qui par hasard

Naquit près de mon village natal

À l’accent rocailleux





                Un goût de cendres sur la langue

                                Je te dis Adieu





évocations Paul Valéry, un troubadour, Gabriel Fauré, Reverdy.

TRISYLLABES DE JUILLET





C’EST POUR RIRE DU TRAGIQUE AMBIANT





J’écris jui llet Yé yé deux mil vingt

Encore un destiné à la Môme du Néant

C’est pour rire du tragique ambiant

Rire jaune des Amours des Frelons pour la Reine

Rires verts des mots crus

Messagers aux aguets

dans le noir planétaire

Rire bleu dans la mer de midi

dans le cri des enfants subtils

Je finis J’ai rien dit Mais j’ai fait

L’exercice de juillet

20 hypnographies devant la mer à midi
26/07/2020

Je suis Su Shi Mi Fu Liu Yong Chen Honysou…
Mais le pinceau est devenu pointe noire
d’un feutre qui me fait entrer sur la page
par une porte dérobée. Brosser les mots
les signes et les traces souffles et vigies
sans repentirs Il faudra creuser tout ça.

DEUX IMPROMPTUS AUTOUR DE MIDI





Voilà le must

Loin de tout psy

Dans le hamac

Où l’on sommeille

Et l’on lit

Sous le ciel pommelé

Et la complexité d’un arbre

-un olivier, un amandier-

Voilà le master

Qu’aucun professeur

Ne peut valider

Ces quelques mots ajoutés

À l’étrange beauté d’un monde

Où nul ne pense à s’étriper

******************************

Juste avant de faire

le petit somme de onze heures

dans le hamac bercé

je gobe encore quelques mots

pas très catholiques

Mon oeil s’amuse à détendre l’impossible

s’oubliant dans ce sonnet en X

créé par Mallarmé

avec ce ptyx

pure magie de la rime

et hapax absolu.

Ptyx ptyx ptyx

dit la cigale

berceuse de nos fragiles vies .

16 juin 2020

DANS MON JARDIN D’ÉDEN

Le monde va au pire
Je le lis sur ce livre
Au demeurant joyeux

Dans mon jardin d'Éden
C'est le jour des amandes
Qui rosissent au soleil

Un livre de lectures
Fait par un dyslexique
Qui marchait en lisant
Pour retrouver sa langue

Les martinets m'enchantent
Je laisse mes lectures
Et m'envole avec eux

C'est midi juste ciel
Un air frais sous l'azur
Ma mémoire vacille

J'abandonne ces lignes
Paradoxal bon heur
Je ne sais qu'ajouter