LA NUIT JAUNE

Nuit jaune nuit soleil

nuit jaune bouton d’or

La nuit jaune sort des déserts ses momies énigmatiques

La nuit jaune casse son œuf soufre et sel





Nuit jaune nuit soleil

Nuit jaune de Lascaux et d’Altamira

La nuit jaune sur écorce

la nuit jaune d’arsenic

La nuit grillée drapée de sari et d’orpiment

La nuit jaune de Monticelli

des chairs de Rubens déclinées par Baudelaire

La nuit jaune des chiens errants sur la lande de grès





Nuit jaune nuit soleil

La nuit jaune de flamenco et de camomille

La nuit jaune des doigts de safran

qui se balance sous le mimosa conjugal

qui se conjugue avec Bouddha

La nuit jaune du vide effervescent

La nuit du chasseur et du cerf aux bois de santal

La nuit du soleil naissant jaune chrome de Vincent

où le semeur à la toile bleue foule la terre violette

ignorant les sales corbeaux





Nuit jaune nuit soleil

Nuit Monk qui réveille minuit

La nuit jaune en haillons pour le dormeur du val

La nuit de l’eau de fenouil dans la gargoulette

La nuit dans les yeux du chat de Montaigne

qui pousse la pelote de ses Essais

La nuit jaune sur la peau et dans le tabac à priser





Nuit jaune nuit soleil

La nuit de ce faune qui rame sous les ifs

Nuit jaune qui s’égare

Nuit ornée sur les murs de la vieille Sorbonne

La nuit jaune de miel et de réséda

avec cette craie d’écolier

qui éclairait le tableau

de ceux qui croyaient au ciel

et de ceux qui n’y croyaient pas

(ceux et celles qui aiment

poétiser l’émerveillement

écriront une suite)

Rejoindre la conversation

4 commentaires

  1. jaune le pissenlit
    chez moi on dit le baraban
    jaune les phosphènes
    dans les yeux fermés
    entre nuit et lumière
    jaune le sable d’or
    sous la lune
    jaune les cheveux
    du petit prince

    J’aime

    1. Ce sont les images des merles yorixiama, des cassiques cul-jaune ayokora , et des oiseaux sitipari si, maîtres des chants, qui ont arraché ma langue. Ils s’en sont emparés pour la refaire, pour la rendre belle et capable de proférer des propos avisés. Ils l’ont lavée, raclée et lissée afin de l’imprégner de leurs mélodies. Les esprits des cigales l’ont recouverte de plumules blanches et de dessins de rocou. Les esprits des abeilles remoremo moxi l’ont léchée à petites touches pour la débarrasser de ses paroles de revenant. Enfin les esprits merles et cassiques y ont introduit celles de leurs chants magnifiques. Ils lui ont donné la vibration de leur appel : « Arerererere ! ». Ils l’ont rendue autre, lumineuse et éclatante comme si elle émettait des éclairs. C’est ainsi que les xapiri ont préparé ma langue ! ils en ont fait une langue légère et affinée. Ils l’ont rendue souple et agile. Ils l’ont transformée en une langue d’arbre à chants, en une langue d’esprit. Alors, j’ai enfin pu imiter leur voix et répondre à leurs paroles avec des chants droits et clairs.

      Davi Kopenawa (chaman Yanomami)

      J’aime

  2. Jaune l’étoile
    à six branches
    hatlaï hatsahov
    étoile cachée
    tout au fond
    du grenier
    jaune l’étoile
    du levant
    jusqu’au couchant
    jaune les boutons
    d’or dans les champs
    jaunes les soleils
    tournoyants
    de Vincent
    jaune la nuit étoilée
    extrapolée au monastère
    Saint-Paul-de-Mausole
    jaune le brin de paille
    dans l’étable
    jaune et noir
    le corps de la guêpe
    ivre de son vol fou
    jaune la poudre
    de soleil
    à quelque trou

    J’aime

Laisser un commentaire

Répondre à 43800hl Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :