UN POÈME QUI N’EST PAS EN ODEUR DE SAINTETÉ









Quelquefois ça devient très compliqué

De pousser un mot après l’autre

Pour arrêter l’exercice quotidien

On ferait presque vœu de chasteté

Mais chaste fait passer à châtiment

Ou pire à « caste »

Alors une langue châtiée

Ou le cercle étroit des derniers poètes disparus ?

Non merci





Les Saints lit-on dans le bréviaire des religions

Ne font pas d’enfant

Ça tombe bien car mes poèmes n’ont jamais été

En odeur de sainteté





D’où celui-ci

Maladroit bricolé compliqué

Mais comme un pied de nez

Comme les élastiques de mes vers contournés

Un pied près de mon cœur





Italique Rimbaud Ma Bohème

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :