L’ANOMALIE D’ÊTRE UN.E POÈTE

Agenda du 5 au 11 avril 2021





Lundi 05/04/2021 dit de Pâques

6h49  Faon ou éléphant Une rime pour enfant Mais où cacher l’œuf au chocolat Dans le poème ? (J’offre ce quatrain enfantin à qui le me le dira.)    6h58

Mardi 06/04/2021

4h35  Réparons le monde Humains Animaux Nature  Corinne Pelluchon Un beau titre mais dans le corps du livre une foire d’empoigne entre théoriciens. Cependant si dans la tête des gens leurs représentations sur la place de l’humain dans la nature n’est pas au clair, on n’y arrivera pas. Et l’écologie comme religion et vengeance d’un Dieu disparu participe à la destruction d’un monde bien compris.   4h58

Mercredi 07/04/2021

16h31  Radios et scanner dans le labyrinthe de l’hôpital des Rayettes (de Martigues) de cette maudite épaule gauche sur laquelle j’ai chu en vtt il y a un an, m’ont éloigné des notes matinales que j’offre à cet agenda de guingois. 16h33

Et le résultat ? L’arthoscanner met en évidence une rupture transfixiante du tendon supra-épineux sur son insertion sur le tubercule majeur mesurant 12 mm de longueur en coupe sagitale…

Jeudi 08/04/2021

8h36  L’Anticyclone nous gratifie d’un air glacé descendu de l’Arctique qui agité par Saint Mistral produit un froid du diable. Mais c’est le plein soleil, le soleil de la vie qui dissémine ses points d’or que l’on confond avec ces mots qui sont le blanc du langage.   9h05

Vendredi 09/04/2021

7h21    Le yeux ouverts reprennent cette suite mineure après une nuit de rêves chaotiques induits par l’Anomalie ce roman diabolique écrit par Victør Miesel et repris par un tôlier qui signe Le Tellier.   7h28

Samedi 10/04/2021

8h00        Tu aurais 69 ans aujourd’hui Tu te souviens de mes paroles au cimetière ? Au cas où pour toi seule cette fois, la foule de tes accompagnants s’étant depuis bientôt sept ans retirée, je te les redis les yeux fermés :

                  J’ai cueilli ce brin de bruyère L’automne est morte souviens t’en Nous ne nous verrons plus sur terre Odeur du temps Brin de bruyère Et souviens-toi que je t’attends Guillaume Apollinaire L’Adieu   8h09

Dimanche 11/04/2021

1h54   Avec le mot « poète » en Français on n’a vraiment pas de chance. D’abord cette diphtongue d’eau (o) et de lait (è), ensuite cette injonction sur cette « peau » que vous êtes censé « être ». « Pou ête » un.e poète faut vraiment aimer se ridiculiser.   2h03


	

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :