TU TE SOUVIENS DES PROBLÈMES DE TRAINS ?





– Tu te souviens des problèmes de trains ?

– Pas très bien.

– Mais oui rappelle-toi, c’était pour nous embrouiller quand nous naviguions de conserve à la petite école.

Ils partaient de deux villes éloignées, ils ne partaient évidemment pas à la même heure, ils roulaient à des vitesses différentes, ridicules antétégévé. Et la question était « À quelle heure doivent-ils se rencontrer ? ». Tu percutes ?

– Ça me fait penser à la rencontre accidentelle d’un poète et de son dernier lecteur. 

– Puis, après les trains, il y avait les problèmes des clous que l’on enfonçait dans des planches de différentes épaisseurs, pin, chêne ou épicéa, etc.

– Arrête tu vas me faire devenir marteau !





Dialogues intérieurs XVIII

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :