SONNET DES PETITES FLEURS BLEUES





Une couche de vase couvrait encore la terre.
Mais, ici et là, s’épanouissaient déjà de petites Fleurs Bleues.

Raymond Queneau


Rêver, faire des calembours, 
des canulars et des calembredaines.
Rêver, faire des exercices de style et de pensée, 
où chaque rêve rend inutile les clefs du rêve précédent.

Rêver, en s’oubliant sous les ailes d’un papillon,
dans les pas perdus du hall de la gare
Saint-Lazare,
dans les eaux fortes d’André Masson.

 Rêver dans les livres d’images 
qui nous échappent des mains 
avant de nous en aller
au royaume des quatre sans cous.

Rêver, et dans la boue des histoires embrouillées,
faire pousser pour nous régénérer,
les petites fleurs bleues.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :