LA VOIX BRISÉE D’UN GRAND-PÈRE

carte rouge que personne jamais ne recevra




LA VOIX BRISÉE

Agonie mauvais mot
Avant de partir pour les plages
Où lève Soleil Noir

J’ai entendu enfant
Derrière une cloison
La voix brisée d’un grand-père

L’autre le malheureux
Avait fait mille kilomètres
Pour crever anonyme dans la boue
De Belgique
« tué à l’ennemi »

Je l’écris les yeux clairs
Sur cette carte rouge
Que personne jamais ne recevra
Poste restante
Sur le tapis roulant de la micro-histoire
Engloutie sur l’espace présent

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :