UNE NUIT SANS SECRET N’EST PAS UNE NUIT





C’est à vous qu’elles vont mes lentes rêveries
Et de mes pleurs chantés les amères douceurs

Marceline Desbordes-Valmore 
(1786-1859)


Une nuit sans secret n’est pas une nuit
(pour faire alexandrin, il manque une syllabe)

Une nuit où l’on rêve avec Robert Goffin
Délivrez-moi des poètes qui pleurent 
écrivait-il

Qui pleurent dans leur cœur
Leurs amères douceurs

Puis il se rendormait le corps en chien de fusil

Une nuit sans secrets partagés n’est pas une nuit

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :